5 exemples de chatbot rh

Avatar Clémentine Molinié
25 février 2019

Chaque chatbot est unique. Bien que certains aient le même but, ils n’ont que rarement les mêmes méthodes pour vous y amener. Au même titre qu’un humain, chaque chatbot a ses caractéristiques. 

Sommaire

  1. Aloha
  2. Randy
  3. Mya
  4. Talmundo
  5. 3x consultant
  6. Conclusion


1. Aloha, le robot d’adecco.


La fonction première de ce chatbot concerne la recherche d’emploi. Il est possible de lui demander directement en langage naturel s’il existe tel poste dans tel secteur et dans tel lieu. Sinon, il existe aussi une recherche guidée : le chatbot nous demande alors le secteur, le type de contrat recherché, un mot clef et la ville souhaitas. Suite à cela, le chatbot nous propose les offres correspondantes. 

Le chatbot peut aussi répondre à d’autres questions pratiques comme la recherche d’une agence, une perte de mot de passe, ou encore une question sur un avantage logement ou financier. Par exemple si on lui demande une formation professionnelle, il nous aiguillera vers la liste des formations disponibles. Encore une fois, même pour la FAQ, on a le choix entre un langage naturel ou une FAQ guidée

Aloha est disponible sur Messenger, sur smartphone ou google home, ainsi que sur le site adecco.fr.

Chatbot d’Adecco


2. Randy, le chatbot de Randstad spécialisé dans la présélection.

randy présélection
chatbot Randstad

Élu chatbot de l’année lors du grand prix du Social Média 2018, Randy est maintenant déployé au niveau national. Considéré comme l’un des chatbots de recrutement les plus aboutis, Randy se concentre sur  trois missions : l’aide à la préparation du dossier de candidature, l’orientation vers les conseillers Randstad ainsi que l’établissement du profil professionnel.

Il récolte de nombreuses informations sur vous comme le poste recherché, le lieu demandé, le type de contrat … Grâce à ces informations, il vous sélectionnera quelques offres correspondants à votre recherche. Il vous invite ensuite à postuler pour ce poste en vous demandant les infos composant votre profil candidat, comme vos expériences, votre adresse, votre numéro de téléphone etc. A travers ce processus, Randy offre une expérience plutôt fluide et logique, se concluant par l’envoie de la candidature.

Il est aussi possible que Randy vous propose de passer des tests de personnalité et/ou des tests métiers. Bien entendu ces tests ne valent pas un vrai entretien, et un humain sera toujours là pour la suite du processus de recrutement.

Suite à l’interaction, un « score » non visible par le candidat est donné, grâce à des critères d’urgence et des besoins actuels au niveau des emplois. Les profils présélectionnés sont envoyés aux consultants qui les recontactent sous 48 heures. 

Chatbot Randstad


3. Chez l’Oreal c’est Mya qui s’occupe du recrutement


Le groupe l’Oreal, présent dans 130 pays, leader mondial de la beauté, attire évidemment de nombreux candidats. Ils sont partis d’un constat : 2 millions de candidatures sont recueillies. Seulement 5 000 personnes sont pourtant embauchées par an et de nombreuses candidatures restent sans réponse.
 

Le problème est que les candidats sont très souvent des clients de l’Oréal. Améliorer l’expérience de ces derniers est donc devenu une nécessité. 

C’est le chatbot Mya qui est venu répondre à cette problématique. Mya est utilisée comme un outil de filtrage, de tri et de redirection. En effet, si un candidat postule à un poste qui ne lui convient pas réellement, il sera redirigé vers d’autres offres. 


4. Talmundo, BNP Paribas Fortis améliore l’onboarding


Eva, le chatbot RH de Talmundo, s’occupe d’améliorer l’onboarding des nouvelles recrues. C’est BNP Paribas Fortis qui a opté pour cette solution.  

Les employés ont, grâce à Talmundo, des réponses à leurs nombreuses questions. En effet, auparavant quand ils avaient une question, ils étaient invité à en chercher la réponse sur l’intranet : solution plus compliquée et souvent inefficace.

L’intégration des salariés est améliorée, ainsi que la culture d’entreprise.

Ce sont les responsables RH et les employés ensemble qui l’ont élaboré. Cela permet une meilleure utilisation de la solution par les salariés, qui comprennent réellement son fonctionnement.


Chatbot Talmundo


5. Chatbot de recrutement 3x consultant

Chatbot-3x-consultants
Chatbot 3x consultants


Déjà évoqué dans un autre article, ce chatbot RH se démarque par son but premier : La mise en avant de leur culture d’entreprise.

Ce chatbot ne vous posera pas de questions sur vos compétences ou encore les questions basiques concernant votre profil. Il est là exclusivement pour proposer une expérience innovante et ludique aux candidats.

Ce chatbot vous fera vivre une journée de travail dans l’entreprise. Chaque étape sera rythmée par vos choix. Le matin vous préférez plutôt directement aller travailler ou bien ramener des croissants à toute l’équipe ? Bien sûr, il y a un bon chemin. Si vous suivez ce dernier le chatbot finira par vous diriger vers les différentes offres de 3x consultant.


Conclusion :


La présélection semble être le cas d’usage le plus courant des chatbots RH. Pourtant, il existe une multitude d’autres utilisations possibles. Chaque entreprise, selon son but, doit trouver un cas d’usage adapté. Qu’est ce qui est réellement important ? Diminuer la dose de travail causée par la présélection des salariés ? Promouvoir une culture d’entreprise ? Améliorer l’efficacité des nouvelles recrues ? 


Vous pouvez aussi télécharger cet article au format PDF ici. 

À la pointe de l'actu

Notre blog