Comment maintenir à jour sa base de connaissance chatbot ?

C’est la question que mes prospects se posent le plus souvent avant de s’engager dans un projet chatbot !

Paradoxalement, c’est la question que mes clients se posent le moins au bout de quelques semaines de projet ! Nous allons découvrir ensemble pourquoi 😉

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

En effet, avant de se lancer dans un projet chatbot, nos clients ont en général un discours très proche de celui ci :

« J’ai un support sous l’eau, une base de connaissances qui déborde de contenus, des utilisateurs qui ne savent pas ou ne veulent pas l’utiliser… je veux un bot pour régler le problème mais j’ai peur que votre bot ne puisse pas aspirer toute ma connaissance ou que cela nécessite des ressources humaines dont je ne dispose pas puisque que mon équipe est déjà débordée. »

je comprends

Vizir a deux méthodes courantes pour répondre à cette problématique de mise à jour de la connaissance du bot :

1️⃣ Intégrer le bot à la base de connaissance via API pour proposer les contenus dynamiquement.

2️⃣ Faire du bot un système expert sur une cinquantaine de sujets.

 
👉 Généralement, Vizir met en place un système mixte qui va utiliser ces deux méthodes !
 
 
D’un côté, Vizir met en place un bot avec une cinquantaine de sujets spécifiques BOT pour optimiser la résolution des problèmes les plus courants. 
 
De l’autre côté Vizir mettra en place l’intégration API avec votre base de connaissance pour gérer les cas où l’utilisateur s’interroge sur un sujet qui n’est pas dans le périmètre restreint du bot.
 
C’est d’ailleurs ce que j’expliquais lors de notre webinar avec Transgourmet, suite à la question d’une participante (vous pouvez voir un extrait ici).
 
Regardons cela en détail.

1. Mettre à jour la connaissance du chatbot en INTÉGRant LE BOT À LA BASE DE CONNAISSANCE de l'entreprise VIA API, POUR PROPOSER LES CONTENUS DYNAMIQUEMENT

Presque toutes les bases de connaissances sont APIsées (que ce soit Sharepoint ou les autres). Nous pouvons donc utiliser leurs fonctionnalités de recherche via API. 

Pour faire simple, la barre de recherche dont vous disposez dans votre base de connaissance est utilisable par API directement via un chatbot Vizir

On vous renvoie le résultat sous un format carrousel pour vous donner accès en deux clics à la connaissance, comme ici : 

raccourcis chatbot Vizir

2. METTRE À JOUR LA CONNAISSANCE DU CHATBOT en l'entraînant pour être expert sur une cinquantaine de sujets

N’oublions pas que dans la grande majorité des cas, il est possible de soulager votre équipe support de 30 à 50% des demandes simplement en se focalisant sur un périmètre restreint de 50 sujets, voire moins.

En effet, le principe du chatbot est de soulager l’équipe support. On obtient très facilement un retour sur investissement avec l’intégration d’une cinquantaine de sujets. Inutile de vouloir absorber 1000 articles dont 950 ne seront pas lus…

Dans cette optique, il est très efficace de créer de manière semi-automatique (via import .csv par exemple) une base de connaissance « spécifique chatbot » sous un format parfaitement adapté à une expérience conversationnelle, afin de  rendre vos utilisateurs autonomes au maxium.

Comme vous le voyez, la mise à jour de la connaissance au sein de votre chatbot est un sujet maîtrisé par Vizir. Nous faisons en sorte que vous ne perdiez pas de temps là-dessus, et que toute votre connaissance existante soit réutilisée, en temps réel si besoin !

Alors, rassuré ?

feeling better

🍔 Menu

Pour tout savoir sur les chatbots et l'IA, inscrivez-vous à la Newsletter